La Banque Nationale du Canada revient à la blockchain. À cette occasion, en collaboration avec deux entreprises canadiennes, la banque a mené avec succès un programme pilote visant à utiliser la technologie de la chaîne de blocs dans le financement du commerce. 

Cette semaine, la sixième banque en importance au Canada, la Banque Nationale du Canada (BNC), a annoncé qu’elle avait mené à bien un programme pilote basé sur la Technologie de comptabilité distribuée (DLT, par son acronyme en anglais), qui comprend une solution financière afin de simplifier les processus des transactions bancaires. Le géant canadien CGI et la startup Skuchain ont collaboré en partenariat avec ce projet.  Le projet consiste à combiner la plateforme de financement du commerce Trade360 de CGI et le Contract Builder, ou logiciel intelligent de création de contrats, de Skuchain pour que la Banque Nationale du Canada puisse offrir ses services de financement de commerce en tant que solution blockchain B2B qui améliorera probablement les délais de traitement, diminuera les risques et aidera à renforcer les relations de la banque avec les clients. De plus, la Banque National du Canada profitera également des contrats intelligents pour remplacer les procédures actuelles basées sur le courriel.

Patrice Roy, vice-président des paiements, de la gestion de trésorerie et des solutions internationales de la Banque Nationale du Canada, a également exprimé son enthousiasme pour ce nouveau projet qui permettra aux clients d’avoir une meilleure expérience grâce à la technologie de la chaîne de blocs. « Ce projet pilote est une excellente occasion de tirer parti de la technologie de la chaîne de blocs pour simplifier le processus de négociation des lettres de crédit et des garanties de soutien, tout en le rendant plus transparent et plus sûr ».

BNC et la chaîne des blocs

Cet important projet n’est pas le premier que la Banque Nationale du Canada entreprend sur la base d’une chaîne de blocs, car elle a exploré les avantages et les bénéfices de cette technologie innovatrice à maintes reprises. En fait, en avril dernier, la Banque Nationale du Canada et la société financière JP Morgan Chase & Co ont mis à l’essai une plateforme appelée Quorum Blockchain, créée dans la blockchain pour l’émission d’instruments financiers afin de simplifier les processus à chaque étape.

La technologie de la chaîne de blocs a été connue grâce à la naissance des crypto-monnaies, et bien qu’elles représentent toujours une mer profonde de doutes et d’inquiétudes, il ne fait aucun doute que la technologie blockchain gagne du terrain et de l’acceptation et son utilisation est de plus en plus dans les différents domaines de la société. 

Aujourd’hui, cette technologie est utilisée par les banques, les entreprises de distribution de produits alimentaires, médicaux et autres, les laboratoires, les entreprises de transport, les applications web et même les plateformes de réseaux sociaux. Tout cela grâce aux grands avantages de la décentralisation et de la transparence que la blockchain offre. Beaucoup vont même jusqu’à dire que nous sommes face à la technologie de notre siècle et la comparent à l’arrivée de l’Internet.

Que pensez-vous de cette nouvelle ? Pensez-vous que la découverte de la chaîne de blocs peut être comparée à l’arrivée d’Internet ? Faites-nous part de vos commentaires.