L’arrivée des cryptomonnaies en Amérique Latine a également conduit la naissance de plusieurs entreprises et sociétés qui visent à faciliter l’achat et la vente de ce type de devises pour ceux qui veulent naviguer dans ces eaux profondes et imprévisibles d’investissement dans les cryptomonnaies. C’est le cas de Panda Exchange, une plateforme d’échange créé il y a plusieurs mois mais qui n’a lancé sa version officielle que le passé 4 février.

Ce bureau d’échange virtuel a annoncé la fin de sa version beta, lancé à la fin du mois de novembre 2017, dans le but de faire un pas vers l’expansion et l’optimisation de sa société. Dans ce contexte, le directeur général de Panda Exchange, le colombien Arley Lozano et le directeur de la technologie, le vénézuélien Typson Sánchez, ont donné tous les détails de ce projet à travers une vidéo dans leur chaîne de Youtube, Hablando de Blockchain y Criptos.

Sánchez a signalé d’abord que tous les changements de la version beta ont été faits afin de s’adapter aux demandes des utilisateurs de la plateforme et d’améliorer l’expérience du trading (achat-vente). De même, il a mentionné que pour l’instant la version officielle se maintient avec l’échange des Bitcoin (BTC), Bitcoin Cash (BCH), Bitcoin Gold (BTG) et Litecoin (LTC), mais il confirme que, probablement pour le mois prochain, le projet vise à incorporer des cryptodevises telles qu’Ethereum (ETH) et Ripple (XRP). En ce qui concerne le marché vénézuélien et colombien, le CTO de Panda Exchange a annoncé que prochainement, ils ajouteront à la plateforme la possibilité d’acheter des cryptomonnaies avec les devises locales de chaque pays, ainsi qu’une nouveauté spéciale pour les colombiens : « Nous allons travailler avec ce que personne n’a jamais cru qu’un bureau d’échange de cryptomonnaies pourrait travailler », il a signalé enthousiaste.

Le Bitcoin, arrive-t-il à sa fin ? 

Pour sa part, Lozano a profité de l’occasion pour rassurer un peu ceux qui sont alarmés à cause du prix du Bitcoin, car la fameuse crypto a subi une forte chute de sa valeur. Dans ce contexte, il a conseillé de rester calme et de ne pas vendre les cryptodevises à perdre puisque de son point de vue, cette chute est un comportement tout à fait normal sur le marché. Tous les deux directeurs ont toutefois souligné que l’investissement dans des cryptoactifs est une action risquée et parfois imprévisible qui peut entraîner des résultats positifs ou négatifs.

De plus, l’entrepreneur colombien a confirmé quand même les négociations avec grandes sociétés et tokens (jetons) de l’Amérique Latine. D’après Lozano, l’idée c’est que chaque token arrivant à Panda Exchange puisse donner un airdrop (une sorte de cadeau) aux utilisateurs de la plateforme.

Enfin, la mise en place d’un bureau d’échange virtuel juste au moment où les cryptomonnaies subissent une chute alarmant de leur valeur pourrait semble un peu aventureux ou même une catastrophe, mais les directeurs de Panda Exchange ont vraiment confiance à ce projet et encouragent leurs partisans à garder la calme et attendre le dénouement de ce moment critique dans les prochaines semaines, bien on dit qu’en temps de crise, il y a toujours des grandes opportunités.

 

Images reproduites avec l’aimable autorisation de Pandanoticias.xyz