Il semble que Canada est sur le point de devenir un nouveau centre mondial pour les mineurs de Bitcoin. Nous savons déjà que c’est attractif pour les mineurs chinois qui veulent se diversifier plus loin de leur marché national, grâce à son électricité hydroélectrique pas chère et les basses températures, maintenant le dernier attrait du pays est l’accès facile au capital. Des entreprises telles que Hut 8 sont prêtes à exploiter son marché d’accueil pour des entreprises en phase de démarrage.

Bitfury OPI (Offre Publique Initiale)

La société Hut 8 Mining Corp. à Vancouver, qui fait partie du groupe Bitfury, devrait apparaitre dans le TSX Venture Exchange de Toronto, au Canada, ce mois-ci. Après le début, Hut 8 sera détenue à 49% par le groupe mère, et le reste des actions sera dans les mains d’initiés et investisseurs privés.  

Il est prévu qu’au milieu de l’année, Hut 8 acquerra 60 mégawatts de la puissance minière de Bitfury au Canada et aura un accord exclusif avec l’entreprise mère afin de développer de nouvelles fermes dans toute l’Amérique du Nord, selon la présentation de leurs investisseurs. Mike Novogratz, le magnat des fonds de couverture, a affirmé qu’il finançait l’opération.

D’après quelques rapports, Bitfury a 172 mégawatts de puissance de hashing, a miné plus d’un million de monnaies et ses revenus annuels étaient estimés à 350 millions de dollars. De plus, le directeur général, Valery Vavilov, estime la part de marché de l’entreprise à environ 10 à 12%.

La connexion canadienne

Canada a pu tirer profit de ses froides températures et son énergie hydroélectrique pas chère pour attirer des mineurs de cryptodevises mais dans ce cas-ci, il y a une autre raison. La TSX permet aux entreprises de lever facilement des fonds publics, un point critique pour Bitfury qui doit concurrencer le plus grand Bitmain. « La dépendance de cette industrie à l’égard du silicium hautement efficace peut déterminer qui gagne et qui perd » explique l’investisseur en capital-risque Bill Tai. « Une partie de cette équation est l’accès au capital. C’est un peu comme les plates-formes pétrolières, plus vous pouvez en supporter, plus vous obtiendrez de puissance ».

Sean Clark, directeur général de Hut 8, a déclaré que : « Il s’agit de l’accès au capital et à l’échelle. Nous avons trouvé un véhicule parfait pour capitaliser incroyablement très vite. Bitfury va maintenant rééquilibrer le réseau mondial ». Il a ajouté : « Si les marchés financiers  réagissent comme nous attendons, il y a la possibilité de vendre dans d’autres parties de Bitfury. Potentiellement tout Bitfury, pièce par pièce.

Le Canada devient-il la nouvelle plate-forme mondiale pour le minage du Bitcoin? Dites-nous ce que vous en pensez dans la section commentaires ci-dessous.

 

Article original écrit par Avi Mizrahi pour News.bitcoin.com