Grâce au climat et au service électrique bon marché, le Québec est devenu un aimant pour l’industrie minière des cryptomonnaies. Cependant, le gouvernement du Québec et l’entreprise qui fournit l’électricité sont actuellement accusés de favoriser certains géants miniers comme Bitmain.

Bien que de nombreuses entreprises s’intéressaient au Québec pour ses avantages pour le secteur minage, on s’est récemment beaucoup préoccupé par certaines décisions prises par le fournisseur d’électricité Hydro-Québec, qui semblent ne favoriser que quelques entreprises du secteur. 

Après qu’Hydro-Québec a mis fin aux contrats futurs avec les compagnies minières, l’organisme de presse régional Les Affaires a révélé que le 14 juin dernier, la compagnie minière Equipement Bitmain s’est enregistrée au Québec sans rien déclarer de ses activités économiques ou du nombre de ses employés au Québec, c’est-à-dire une semaine seulement après que le Ministre de l’Énergie du Québec a annoncé un moratoire sur les nouveaux projets cryptographiques.

Le résultat a été une dénonciation par Jonathan Bertrand, fondateur de Technologies D-Central, qui, par le biais des réseaux sociaux, a souligné qu’il existe des « conflits d’intérêts au niveau de la direction de l’entreprise » en bénéficiant aux grandes entreprises et en ignorant les plus petits participants. Bertrand a également rapporté sur son compte Twitter que ce mouvement rend « l’émergence et les opérations du secteur minier national impossible ».

D’autres mineurs locaux partagent le point de vue de Bertrand, qui s’est fortement plaint du manque de transparence. En fait, il a également indiqué qu’une formule d’enchères fermées a été utilisée pour évincer les petites sociétés minières. De nombreux mineurs ont exprimé leur indignation face à la réouverture des applications minières, apparemment à cause du favoritisme.

Le Québec n’est plus un paradis minier

Grâce à son climat favorable et, bien sûr, aux tarifs d’électricité les plus bas du continent, le Québec est l’une des destinations les plus recherchées par les spécialistes de minage des cryptomonnaies.

Au cours de la dernière année et d’une partie de l’année, la province a accueilli tous les mineurs intéressés, Hydro-Québec ayant annoncé qu’elle recevrait des demandes de sociétés minières en raison de l’excédent d’électricité dont elles disposaient. Cependant, au printemps de cette année, le fournisseur d’énergie a momentanément interrompu les accords futurs, car le nombre de demandes était écrasant. Certains experts ont même suggéré qu’Hydro-Québec est allé jusqu’à sur-vendre des paquets d’électricité aux mineurs, menaçant même l’approvisionnement domestique.

Le Premier Ministre du Québec, Philippe Couillard, a même dit qu’il était nécessaire

Premier Ministre du Quebec Philippe Couillard,

d’inclure une valeur ajoutée pour les Québécois : « seulement avec des serveurs pour effectuer des transactions minières et acquérir de nouveaux bitcoins, il n’y a pas de valeur ajoutée », a-t-il dit.

Cependant, Bitmain est arrivé une semaine après la cessation de nouveaux contrats, ce qui a déclenché des plaintes de la part de petites compagnies minières.

Bitmain accusé de faussaire

Bitmain est une entreprise spécialisée dans le minage des cryptomonnaoes qui possède une force considérable dans ce secteur. Le géant chinois a connu un succès considérable et très public (4 milliards de dollars pour la seule année 2017). 

Selon les médias, Bitmain a exercé des pressions sur Hydro-Québec et les politiciens concernés pour qu’ils lèvent le moratoire. C’est à ce moment-là que M. Bertrand décide de dénoncer publiquement l’idée que le géant minier conspire pour étrangler les petites entreprises.

Comme si cela ne suffisait pas, il y a des allégations selon lesquelles Bitmain a falsifié son application dans les enchères fermées du fournisseur d’électricité, ce qui en fait l’un des favoris pour l’exploitation minière. Cependant, Bitmain attribue son succès à la qualité de ses produits et à la satisfaction de ses clients.

Est-ce que Bitmain Technologies est une menace pour les petites entreprises minières ? Pensez-vous qu’Hydro-Québec favorise les grandes entreprises ? Faites-nous savoir ce que vous pensez dans la section commentaires.